Apatridie – Chaque enfant a droit à une nationalité

Campagne Statelesskid

On a tous une nationalité, non ?  Malheureusement, non. Plus de 10 millions de personnes sont privées de nationalité dans le monde, dont 600 000 en Europe. Ces personnes sont appelées « apatrides ».

Les enfants aussi sont concernés. Des milliers d’enfants n’ont pas de nationalité en Europe, car plus de la moitié des pays européens ne prévoient pas les garanties nécessaires pour lutter contre l’apatridie des enfants. Privés des droits les plus fondamentaux, tels que l’accès à un logement, aux soins, ou à l’éducation, ils sont marginalisés, particulièrement vulnérables et ont l’impression d’être « invisibles ». Ils n’ont commis aucun crime, et pourtant, aucun pays ne les accepte.

L’apatridie des enfants découle principalement de problématiques juridiques et politiques : de lois sur la nationalité qui entrent en conflit ou de lois et/ou de politiques discriminatoires à l’égard de certains groupes, tels que les femmes, ou les minorités.

Pour que cela cesse, le Réseau européen sur l’apatridie (ENS – European Network on Statelessness) mène actuellement une campagne nommée #Statelesskids dans toute l’Europe. Son objectif ? Garantir à chaque enfant né en Europe ou de parents européens le droit fondamental à une nationalité. 33 Jeunes ambassadeurs ont été choisis par ENS pour mener la campagne dans leurs pays respectifs. En France, Youssouf Boubaker et Claudia Bensimhon, en tant que jeunes ambassadeurs, ont mené des interventions dans des écoles, contacté les médias, publié sur les réseaux sociaux…  afin de sensibiliser le plus grand nombre sur un sujet largement méconnu.

L’apatridie des enfants est un problème totalement solvable, il pourrait être éradiqué en l’espace d’une génération ! Pour cela, le réseau ENS propose d’intégrer dans les lois de nos États une simple phrase permettant à tout enfant né sur le territoire d’un État de bénéficier d’une nationalité sans laquelle il serait apatride.

#Statelesskids et ses jeunes ambassadeurs ont besoin de vous ! Le 22 novembre , à Strasbourg, ils vont remettre la pétition de la campagne aux députés du Parlement européen, mais en attendant, il est encore possible de signer !

Texte / Claudia Bensimhon, jeune ambassadrice ENS pour la France

Signez la pétition de la campagne !

La vidéo de la campagne (en anglais, sous-titrée en français)


La page Facebook ENS Youth Chapter FRANCE
Twitter #Statelesskids
La page de la campagne


Pour plus d’information, écrire à  youth.ambassador.fr@statelessness.eu