6 astuces pour construire un pitch convaincant

Six conseils pour construire un pitch convaincaint

Vous avez une idée de business, et vous cherchez des fonds pour la développer ?

La première étape, c’est de décrocher un rendez-vous avec des investisseurs.

Mais pendant votre rendez-vous, vous devez les convaincre dès vos premières phrases, en vous appuyant sur un business plan irréprochable.

Voici six astuces pour être plus convaincant.

  1. Pas de théorie, du concret, rien que du concret

Pour gagner la confiance de vos interlocuteurs, montrez-leur des faits, pas de la fiction. Les investisseurs cherchent des business models sans trop de risque, avec des managers expérimentés.

Une entreprise avec de la trésorerie, des antécédents solides et une expérience du monde réel a de meilleures chances de convaincre des investisseurs qu’un business plan fondé sur des retours sur investissement irréalistes. Testez la viabilité de votre projet sur un petit budget, et faites-en un modèle fonctionnel avant de chercher des fonds.

  1. Pas de graphiques qui montent trop vite

Faites rêver les investisseurs, mais restez raisonnable. Vous vous ridiculiserez si vos graphiques font passer vos profits de 100 000 à 50 millions d’euros en trois ans. Montrez que vous êtes réaliste et donnez trois versions de projections financières : hypothèses haute, modérée et basse.

Appuyez-vous sur des faits, des chiffres de performances passées et présentes, des analyses sectorielles et des études de marché bien pensées.

  1. Le low cost, c’est tendance

Prouvez que vous êtes un manager financièrement responsable, qui sait exploiter tout le potentiel d’un euro. Donnez-vous un peu de marge de manœuvre dans vos budgets opérationnels et marketing, mais sans excès.

Ne réclamez pas non plus un gros salaire, ni d’avantages en nature démesurés. Les investisseurs attendent de vous que vous ayez bien les pieds sur terre.

  1. Moins c’est mieux

Le meilleur pitch, c’est l’elevator pitch : comment convaincre un interlocuteur le temps d’un déplacement en ascenseur. Les présentations alambiquées, les explications qui n’en finissent pas n’épatent pas les investisseurs, au contraire : elles les énervent. Votre présentation doit être courte et agréable, et bien coller au sujet.

Vos interlocuteurs doivent avoir confiance dans votre capacité à plaire et à fidéliser les clients. S’ils ne comprennent pas rapidement votre idée, ils partent du principe que les clients non plus.

  1. Amazon ne s’est pas fait en un jour

Ni Google ni Microsoft d’ailleurs. Les business trop gourmands au départ sont des épouvantails à investisseurs. Avant de demander des millions d’euros pour financer 50 divisions et des centaines de produits ou de services, prouvez déjà comment vous allez vous débrouiller avec un seul produit ou service. Après tout, le succès de Google repose sur un produit unique !

Soignez vos tactiques de marketing, vos stratégies de vente et vos procédures opérationnelles. Les investisseurs aiment les business models solides, capables de générer de la croissance dans la durée.

  1. Ne jouez pas au plus malin

Ayez une idée précise de vos connaissances et trouvez les personnes qui vous sont complémentaires. Montez une équipe d’experts crédibles. Les dirigeants qui ont le plus de succès sont ceux qui savent s’entourer des meilleurs. Les investisseurs évaluent autant une équipe de management qu’un business model.