« La création d’entreprise est une suite de montagnes russes » par Barbara Belvisi

Après avoir partagé sa vision de l’entrepreneuriat comme moteur d’innovation sociétale, Barbara Belvisi revient sur les caractéristiques d’une espèce pas tout à fait comme les autres et chère au BeeoTop : les entrepreneurs…

Qu’est-ce qui caractérise un entrepreneur?
Les entrepreneurs sont animés d’une passion très forte vers un but précis. Ils se donneront tous les moyens pour l’atteindre. Même si la vision peut évoluer avec le temps, c’est la capacité à fixer des objectifs et à les atteindre qui fera la différence.
Un autre critère : une forte capacité d’écoute, une certaine humilité et une rigueur dans l’exécution.

Vous avez investi dans l’accélérateur The Family : en quoi répond-il aux besoins des entrepreneurs ?
A travers Elephants & Ventures, nous investissons dans des projets qui nous tiennent à cœur. Parmi eux, The Family, qui a récemment levé 1 million de dollars et dont nous sommes les premiers investisseurs. Leur conviction est simple et nous la partageons : « un entrepreneur peut venir de n’importe où ». Peu importe le milieu social ou la formation. On retrouve cette conviction dans le Hello Tomorrow Challenge, qui montre qu’on peut être un chercheur et un très bon entrepreneur.
The Family se présente comme un grand club d’entrepreneurs et un accélérateur d’écosystème. Il rassemble aujourd’hui environ 200 entreprises membres, auxquelles il fournit des avantages compétitifs, de l’éducation et un réseau. Pour se rémunérer, The Family prend entre 3% du capital des sociétés.

A quoi faut-il se préparer avant de se lancer ?
Quand on se lance, il faut avoir le cœur bien accroché : la création d’entreprise est une suite de montagnes russes. Ce qui va faire la différence au départ, au-delà du produit ou du service, c’est l’équipe et la capacité des fondateurs à guider le wagon dans lequel ils s’embarquent. Dans certains secteurs, comme le hardware et la robotique qui nécessitent beaucoup de capitaux, il faut aussi très rapidement mettre en place une stratégie financière adéquate, indispensable pour assurer le succès long-terme de la startup.

La France est-elle un bon endroit pour créer une entreprise ?
Il n’est pas plus compliqué d’entreprendre en France qu’aux Etats-Unis. Notre système fiscal est à peu près similaire à ce qui se passe à San Francisco. Nous avons de plus une grande chance, dont on parle trop peu : Pôle Emploi est le meilleur business angel au monde, puisqu’il participe au financement de jeunes entrepreneurs qui montent leur société.