Guiti News : quand les jeunes journalistes réfugiés prennent la parole

Soutenez Guiti News en participant à sa campagne de crowfunding sur Ulule ! Ce jeune média est réalisé par des journalistes réfugiés et français, engagés dans un journalisme de solutions.

Soutenez Guiti News en participant à sa campagne de crowfunding sur Ulule !

Chaque année, de nombreux journalistes étrangers viennent trouver refuge en France. Problème : ils ont du mal à trouver un emploi correspondant à leurs qualifications dans un secteur professionnel déjà saturé.

Pourquoi ne pas créer leur propre média ? C’est l’idée de Mortaza Behboudi, journaliste réfugié afghan de 24 ans, en lançant le média indépendant en ligne Guiti News (d’après un prénom persan signifiant le monde, l’univers). Quand il est arrivé en France il y a trois ans, il a commencé à écrire pour l’Œil de la Maison des journalistes, le journal en ligne de la Maison des journalistes qui accueille depuis 2002 des professionnels des médias, puis pour Mediapart et Libération.

Guiti News sera réalisé par une équipe d’une dizaine de journalistes, en provenance des quatre coins du monde. « La plupart sont réfugiés, précise Mortaza. Ils travailleront en binôme avec des journalistes français, pour offrir un regard croisé sur l’actualité, avec un partage de compétences et d’opinions. C’est une vraie plus-value pour Guiti News. »

Un journalisme de solutions

Il traitera la question des migrations, bien sûr, et des aventures personnelles de migrants parvenus jusqu’en France, mais pas seulement. « Nous voulons faire un journalisme de solutions, avec un regard critique mais aussi positif, et montrer combien les mouvements migratoires peuvent aussi porter des projets d’espérance. Nous donnerons la parole à ceux qui sont isolés, avec des reportages inspirants. »

Chaque semaine, il diffusera sur son site Internet et sa page Facebook des reportages photo et vidéo et des dessins de presse, sur « des sujets de société et d’actualité observés par le double regard franco-réfugié, l’immigration et de ses multiples visages. »

Guiti News a déjà publié un premier contenu pendant la Fête de l’Humanité, en septembre dernier, sur le Refugee Food Festival, qui met à l’honneur les talents culinaires des réfugiés. En novembre il couvrira le Forum de Paris sur la Paix du 11 au 13 novembre, qui réunira des chefs d’État, des élus locaux et des acteurs de la société civile.

Promotion de la liberté de la presse

Son lectorat : des jeunes qui aiment les reportages, et plus largement un public intéressé par les migrations et l’action humanitaire. « Aucun média n’a ce projet, et pourtant j’ai cherché partout ! Nous organiserons aussi des activités d’éducation aux médias et de promotion de la liberté de la presse. »

Soucieux de protéger son indépendance, Guiti News ne veut pas dépendre de la publicité et veut promouvoir un business model qui repose exclusivement sur ses lecteurs, avec un système d’abonnement à partir du printemps 2019.

En attendant de voler de ses propres ailes, Guiti News est incubé à Singa France, dans le 11e arrondissement de Paris, avec le soutien de The Human Safety Net. « Nous cherchons à nous développer, et pour ça nous avons besoin d’un peu de financement et d’un peu de visibilité pour nous lancer. »

Guiti News lance donc une campagne de crowdfunding, pour couvrir les frais de lancement du site, rémunérer ses journalistes et collaborateurs, et acquérir du matériel professionnel.

 

Soutenez Guiti News en participant à sa campagne de crowfunding sur Ulule, par ici !
Suivez Guiti News sur son site, sa page Facebook et son compte Twitter !