Le Beeotop, usine à synergies, à co-création

BeeoTop co-création

Quand le BeeoTop a été créé en 2013, il avait une mission : favoriser l’intelligence collective et la co-création de projets dans l’économie sociale et solidaire. La mission est-elle accomplie ?

 

Dur dur de trouver un bureau à Paris, quand on veut monter un projet dans l’économie sociale et solidaire (ESS). Une vraie carence pour un secteur d’activités bouillonnant comme celui de l’ESS. Generali a voulu la combler en 2013 avec le Beeotop, un lieu hybride destiné à accueillir des associations et des business models d’avenir dans le secteur de l’ESS, et à encourager l’intelligence collective et la co-création de projets. Trois ans après, comment le BeeoTop a-t-il accompli cette mission ?

À quatre, on va plus loin

L’exemple le plus complet de co-création apparu au Beeotop est aussi le plus récent. En janvier 2017, le Global Compact France, réseau national d’entreprises engagées pour le développement durable, s’apprêtait à lancer Global Impact+, sa plateforme de partage d’actions dédiée aux 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies.

Pour assurer le succès de l’opération, le réseau a sollicité le savoir-faire de trois autres habitants : Koom, plateforme collaborative, Inspirience, agence-conseil événementielle, et Brainswatt, accélérateur d’innovations. « Nous recherchions un outil vraiment ergonomique et intuitif pour recenser les actions des entreprises sur tout le territoire, explique Charlotte Frérot, directrice du Global Compact France. Or Koom avait développé un outil performant de sensibilisation et mobilisation citoyenne, nous leur avons donc demandé de l’adapter aux salariés des entreprises. »

Inspirience, de son côté, a travaillé sur l’identité visuelle et le positionnement de la plateforme. « Le Global Compact France voulait être accompagné sur le branding de sa plateforme, avec des supports de communication, complète Grégoire Decaux, directeur général d’Inspirience. Nous avons répondu tout de suite à sa demande avec une proposition, et notre réactivité a fait toute la différence. »

Enfin, Brainswatt a animé la soirée de lancement, organisée le 31 janvier à la Bellevilloise, dans le 20e arrondissement. Un événement très médiatisé sur les réseaux sociaux et couronné de succès, avec plus de 300 personnes venues écouter des jeunes entrepreneurs engagés dans la transformation sociétale.

Appels d’offre : l’union fait la force

En 2014, Inspirience et Relations d’utilité publique (RUP), agence de communication spécialisée dans les questions sociales et environnementales et pionnière du Beeotop, ont associé leurs compétences pour répondre à un appel d’offre de la Région Ile-de-France dans le cadre de la COP21 organisée à Paris.

La Région voulait communiquer sur ses initiatives en matière de lutte contre le changement climatique. « Vincent David connaissait bien ces questions, il pouvait sélectionner les thématiques, les intervenants, etc., se souvient Grégoire Decaux. Nous avons apporté notre expérience événementielle et logistique. C’était une collaboration vraiment complémentaire. »

Et en 2015, toujours dans la perspective de la COP21,  Inspirience et RUP ont conçu BeeoCop21, un cycle de six conférences, avec le Beeotop et l’Atelier, centre régional de ressources sur l’ESS. Ces conférences étaient destinées aux acteurs de l’utilité sociale, pour les sensibiliser à l’impact environnemental de leurs activités, dans les domaines culturel, sportif, éducatif, sanitaire et social, et la solidarité internationale.
Ainsi, entre avril et novembre 2015, le Beeotop a accueilli des personnalités telles que Brice Lalonde, qui a inauguré la première conférence, l’humoriste Marc Jolivet, le secrétaire général d’Emmaüs Michaël Landemaine, le rugbyman Sébastien Chabal… À chaque fois, 100 à 150 personnes ont fait le déplacement au Beeotop pour les écouter.

Plus de confiance = plus d’efficacité

Plus récemment, fin 2016, Inspirience a fait appel à Pik Pik Environnement, association d’éducation à l’éco-citoyenneté, pour une opération avec son client Orange. À l’occasion de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, qui a lieu chaque année à la mi-novembre, Orange souhaitait communiquer sur son engagement vis-à-vis de ses collaborateurs handicapés. « Nous avions imaginé des animations autour de mises en situation sur le handicap, explique Grégoire Decaux. Pik Pik était partant, nous avons formé leur équipe au module d’animation Handicube et ils ont réalisé 5-6 animations chez Orange. » Kamera Vesic, directrice de Pik Pik Environnement, complète : « Travailler tout près les uns des autres, ça facilite les relations et ça génère plus de confiance et d’efficacité. »

Travailler au Beeotop, c’est aussi assurer des prestations de service. Ainsi plusieurs habitants sont clients du cabinet comptable Compta durable, le premier cabinet comptable indépendant à être accrédité pour l’audit des informations sociales et environnementales.

Parmi ceux-ci : le Beeotop lui-même, mais aussi le Global Compact France, l’ONG Actions de Solidarité Internationale (ASI), et Buy Your Way, cabinet conseil spécialiste des démarches achats responsables. « Pour le Beeotop, nous assurons une prestation d’expertise comptable classique, raconte Ciprian Ionescu, de Compta durable. Mais nous comptons aller plus loin. Par exemple, lancer un chantier d’évaluation des externalités positives créées au niveau du territoire, ou organiser des événements sur la comptabilité pour accompagner les habitants du Beeotop. »

Par ailleurs, Compta durable et le Global Compact France ont travaillé ensemble sur une publication pédagogique pour aider les entreprises à se fixer des objectifs carbone ambitieux alignés sur les connaissances scientifiques, lancée le 19 avril dernier.

1+1=3

Et puis vivre ensemble crée aussi des emplois. Le Global Compact France avait recruté un volontaire en service civique, qui a été embauché par Pik Pik Environnement en CDD à la fin de sa mission. Une ancienne de Pik Pik Environnement s’est retrouvée chez Clickeco : « Le Beeotop, pour recruter, c’est plus efficace que Pôle Emploi ! explique Kamera Vesic, qui a aussi intégré des membres du Beeotop dans son conseil d’administration. À force de se croiser dans les Top Kfés organisés par Frédérique et Hary, ou tout simplement par hasard à la cuisine, on finit par bien se connaître. Vivre et travailler ensemble devient un plaisir, comme une sorte de colocation. »

Pour aller plus loin
Le site d’Actions de Solidarité Internationale
Le site de BrainsWatt
Le site de Buy Your Way
Le site de Compta Durable
Le site du Global Compact France
Le site d’Inspirience
Le site de Koom
Le site de Pik Pik Environnement
Le site de RUP