Startup Weekend : 54h pour monter un projet innovant en Afrique

Lauridana Kpochan, présidente de l'association d’AWUDAfrica, organise le premier Startup Weekend dédié à l'Afrique.

Vous avez un projet innovant pour l’Afrique ? Le week-end du 23-25 mars, faites votre business plan en 54h et sortez vos meilleurs atouts pour convaincre le jury ! 

Le BeeoTop se met aux couleurs de l’Afrique ! Il accueillera le Startup Weekend Paris for Africa, le premier du genre consacré au continent qui monte. Cet événement est porté par Lauridana Kpochan, présidente d’Awudafrica, association qui soutient les projets innovants liés à l’Afrique.

Pourquoi un Startup Weekend dédié à l’Afrique ?

J’habite et je travaille en France, mais je veux contribuer au développement économique de mon pays d’origine, le Bénin. Beaucoup de gens d’origine marocaine, malgache, ivoirienne, sénégalaise, sont dans le même cas mais ne savent pas comment s’y prendre. D’où mon idée d’organiser un Startup Weekend : c’est une formule très intéressante pour encourager l’innovation et l’entrepreneuriat.

L’Afrique est vaste ! Vous ne ciblez pas certains pays ou certains secteurs ?

Non car nous voulons rester ouvert à toutes les opportunités. Les projets candidats au Startup Weekend doivent résoudre un problème africain, qu’ils soient montés depuis la France ou sur place. Le rapport au développement de l’Afrique doit être réel. L’événement est ouvert à tous ceux qui aiment l’Afrique, l’entrepreneuriat et l’innovation, quelle que soit leur origine.

Les pays d’Afrique sont-ils une terre d’entrepreneuriat ?

Bien sûr ! L’Afrique, c’est un continent jeune, actif, avec des compétences nombreuses sur place et dans la diaspora. Selon la Banque mondiale, en 2018, 6 des 10 pays qui vont connaître la plus forte croissance sont en Afrique, avec le Ghana en tête. Les fonds d’investissement sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser. Et puis l’entrepreneuriat africain a beaucoup évolué depuis une dizaine d’année. C’est le bon moment pour accompagner cette révolution et saisir toutes les opportunités.

Quels exemples d’innovation en Afrique pouvez-vous citer ?

Il y en a plein ! D’abord le mobile banking : c’est une vraie banque sur téléphone portable, on peut payer des biens et services, transférer de l’argent, gérer son épargne, emprunter, etc. Elle est parfaitement adaptée aux besoins de la population africaine, et se répand à toute vitesse. Le Ghana a créé un registre cadastral basé sur la blockchain, pour certifier l’existence d’un titre de propriété foncière sans passer devant une autorité légale. Au Togo, une imprimante 3D recycle les déchets électroniques sortis d’un Fab Lab.

Qui sont vos sponsors ?

Nous avons la chance d’être aidés par Generali, sans qui l’événement ne pourrait pas avoir lieu. Pour accueillir les participants, nous avons pensé au BeeoTop, qui est tout à fait adapté à l’innovation. Nous avons aussi le soutien de la Bank of Africa France, Obconnect, Axielles, Bond’innov et Jeune Afrique. Nous sommes en pourparlers avec d’autres sponsors. Enfin, le Startup Weekend Paris for Africa, c’est un projet collectif auquel participent quatre autres personnes, Zo Rasoanaivo, Florian Akpakpa, Sibelle Kpochan et Axel Elenga, ainsi que les bénévoles et les coaches. Qu’ils soient tous remerciés pour leur implication !

 

Rendez-vous vendredi 23 mars pour les premiers pitches ! 

Tous les détails sur l’organisation du Startup Weekend Paris for Africa.

Le site d’AWUDAfrica et son compte Twitter.

Les autres Startup Weekends qui ont eu lieu au BeeoTop :

Comment j’ai gagné le Startup Weekend Changemakers

5 conseils pour bien réussir son Startup Weekend Zero Waste